Pourquoi le corps n'accepte t-il pas toujours de demeurer dans l'état initial de détente et de relâchement ?

Nous sommes composés de plusieurs niveaux que ce soit sur le plan physique, énergétique ou émotionnel. De plus nous sommes en interaction permanente avec nos environnements.
Pour qu'un changement se produise, il y a un seuil à franchir dans l'ensemble de ces facettes qui nous composent.
 

Au milieu de tous ces paramètres, nous adoptons des déformations qui nous permettent d'évoluer au mieux. Cpendant, cette adaptation est parfois à l'encontre d'une partie de nos libertés naturelles. Celles-ci se retrouvent aliénées pour minimiser les efforts.

Une synchronisation avec nos rythmes spontanés permet de supprimer les déformations qui sont devenues inutiles ou nocives.
Initialement, cette réharmonisation se met en place d'elle meme au moment de l'endormissement. Cependant, ce moment privilégié est souvent perturbé par les agitations de la vie quotidienne. Privés de cet élalonnage nocturne, le corps accumule les tensions, dérive et finit par perdre l'accès à ce repos salvateur.